Le Grand Hôtel-Dieu, un monument historique d’exception

Le Grand Hôtel-Dieu, un monument historique d’exception

Au printemps 2018, Ecocentric déménagera sa boutique au sein du Grand Hôtel-Dieu de Lyon, un ancien hôpital datant du XIIe siècle et ayant engendré la plus grande opération de reconversion privée d’un monument historique en France !

Le premier hôpital lyonnais

Le Grand Hotêl-Dieu, construit en bordure ouest du Rhône près de la place Bellecour, constitue l’un des plus grands bâtiments de la Presqu’île de Lyon. Ses premiers bâtiments datent de 1184 et constituent le premier hôpital lyonnais.

Au XIIe siècle, le clergé construit des ponts débouchant sur des hôpitaux pour recueillir les pèlerins. C’est ainsi qu'il fit construire le pont du Rhône (actuellement le Pont de la Guillotière) et l’Hôpital du Pont du Rhône (actuellement le Grand Hôtel-Dieu). Le premier médecin attitré fut embauché en 1454, dans un édifice capable d'accueillir environ 200 personnes, hommes et femmes confondus.

Durant la Renaissance, le clergé vendit l'Hôpital à la cité de Lyon. Face à l’accroissement de la population, l’édifice fut peu à peu agrandi malgré des périodes de guerres, et c’est au cours du XVe sicèle qu’il fut renommé l'"Hôpital de Notre-Dame de la Pitié du Pont-du-Rhône" ou "Grand Hôtel-Dieu".

Aux XVII-XVIIIe siècles, la construction du "Grand Dôme" permet le renouvellement de l'air dans les immenses salles communes. Le site jouit alors d’une excellente réputation, présentant un taux de mortalité bien moindre par rapport à celui de l’Hôtel-Dieu de Paris. Malheureusement, l’Hôtel-Dieu fut bombardé pendant le siège de Lyon en 1793, et la plupart des chirurgiens, apothicaires et médecins du site furent guillotinés durant la Terreur.

Au XIXe siècle, Lyon est un centre actif de la chirurgie. L’Hôtel-Dieu est désormais le foyer de nouvelles découvertes telles que celle des rayons X par Wilhelm Röntgen en 1895, ou celle de la radiologie par Etienne Destrot en 1896. L'Hôpital qui abrite désormais près d'un millier de malades perd peu à peu son autonomie : son administration se confond avec celle de l'Hôpital de la Charité

Au début du XXe siècle, l’état classe l’Hôtel-Dieu en tant que "monument historique", remettant ainsi en cause les projets de démolition du site. Durant la 1re Guerre Mondiale, l'Hôpital est réquisitionné par l'armée française qui l'utilise comme un hôpital militaire pour soigner les blessés. Si l'Hôpital de la Charité est détruit en 1934, le destin de l'Hôtel-Dieu est toujours remis en question régulièrement. Durant la 2nde Guerre Mondiale, l'Hôtel-Dieu est endommagé par plusieurs incidents, le dôme devant même être reconstruit dans les années 60. Pendant la seconde moitié du XXe siècle, l'Hôpital continue son activité médicale, puis devient un centre hospitalo-universitaire dépendant des Hospices Civils de Lyon, abritant également le musée des Hospices Civils de Lyon.

Afin de récupérer et vendre ce bâtiment exceptionnel, l’Hôpital a été définitivement fermé et tous ses services ont été transférés vers d’autres établissements des Hospices Civils de Lyon dès 2007.

Les travaux de restauration et de transformation du site

Débutés en 2012, les travaux de restauration et de revalorisation du Grand Hôtel-Dieu dans le respect de l’histoire du lieu ont été confiés aux architectes Albert Constantin et Claire Bertrand (AIA associés) et portés par Eiffage Immobilier. 

Ce site classé "bâtiment historique" implique un niveau de qualité élevé dans la restauration et la mise en valeur des bâtiments, cours et jardins : conservation des enduits des façades, recréation des pièces de menuiserie, rénovation des cuivres du Grand Dôme, restauration des vitraux…

La surface de 51 500 m² abritera :

-       Des commerces et des restaurants aux rez-de-chaussée. L’Hôtel-Dieu a en effet vocation de devenir l’un des principaux espaces de shopping et de restauration de la ville. Le concept store beauté naturelle Ecocentric sera situé dans la cour du cloître.

-       Un pôle tertiaire et des bureaux sur 3 ou 4 étages au-dessus des commerces. 

-       Un hôtel Intercontinental 5 étoiles de 143 chambres alliant tradition et modernité, avec vue sur le Rhône et une entrée prévue sous le Grand Dôme.

-       Un Centre de Convention visant à accueillir les congrès et séminaires à dimension internationale, présentant une grande salle polyvalente et une dizaine de salles attenantes.

-       La Cité de la Gastronomie mettant Lyon à l’honneur, capitale de la gastronomie française. Comprenant une salle d’exposition, des ateliers de formation et de cours de cuisine, la Cité de la Gastronomie fera partie du Parcours du Goût du Grand Hôtel-Dieu s’articulant autour de commerces des métiers de bouche et des arts de la table, de restaurants et brasseries.

-       Des logements sous plafonds à la française du studio au T5.

-       Des cours et des jardins intérieurs conçus comme des espaces publics.

Crédits : Grand Hôtel-Dieu

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Dans la boutique
En quelques mots

Depuis 2009, Ecocentric est la référence en ligne du green chic et trendy. 
De la cosmétique bio glamour à la mode éthique et chic, Ecocentric associe l'exceptionnel au durable et se fait le labo d'un nouveau chic éthique et responsable, le green est résolument tendance.
Be a part of it, be Ecocentric !