Radicaux libres, vieillissement de la peau & cosmétique

Radicaux libres, vieillissement de la peau & cosmétique

20 Octobre 2017
par Ecocentric
Beauté

0 Commentaire

radicaux libres, antioxydants

Vous en avez déjà entendu parler et vous savez qu'ils sont mauvais pour la peau. Mais savez-vous vraiment ce que sont les radicaux libres ? D'où viennent ces particules ? En quoi sont-elles néfastes ? Comment vous en protéger ?

Pas de panique, on vous explique tout sur les radicaux libres !

Les radicaux libres, qu’est-ce que c’est ?

Un radical libre est une espèce chimique possédant un ou plusieurs électrons non appariés sur sa couche externe. Ça c'est pour la définition scientifique un peu obscure. 

Pour essayer de faire simple : à l'échelle infiniment petite, la matière est constituée d'atomes qui sont eux-mêmes constitués d'un noyau entouré d'électrons. Ces derniers, pour être stables, doivent être appariés, c'est-à-dire groupés par deux (les fameuses règles du duet et de l'octet pour celles et ceux qui ont fait un peu de physique-chimie). Dans le cas contraire il y a instabilité et on a alors à faire à un radical libre.

Pour retrouver sa stabilité, l'électron célibataire du radical libre va naturellement chercher à se marier avec un nouvel électron en arrachant un électron à l'atome le plus proche qu'il trouvera. L'atome ainsi "volé" agit alors de la même manière pour retrouver son électron. Et ainsi de suite. Lorsqu’elle se produit dans l’organisme, cette réaction en chaîne est communément appelée stress oxydant. 

Comment sont créés les radicaux libres ?

Les radicaux libres les plus présents dans le corps sont ceux qui proviennent de notre métabolisme, plus précisément de l'utilisation de l'oxygène par nos cellules. On les appelle les dérivés réactifs de l'oxygène, ou "Espèce Réactive Oxygénée" (ERO).

Pour leur fonctionnement nos cellules ont besoin d’énergie. Elle contiennent pour cela des mitochondries qui sont en quelque sorte les centrales énergétiques de nos cellules : elle transforment les sucres et les graisses en énergie grâce à l'oxygène.

Plus une cellule a besoin d'énergie, plus elle renferme de mitochondries. Rien que dans une cellule musculaire par exemple on en dénombre plus d’un millier ! 

Mais voilà, l'oxygène n'est pas intégralement "brûlé" lors de cette réaction chimique et il y a des "déchets" produits lors du métabolisme normal de l'oxygène par nos cellules, ce sont ces fameux ERO.

Leur présence est donc tout à fait normale dans le corps et nos cellules ont des moyens de se défendre contre ces radicaux libres endogènes comme nous allons l'expliquer un peu plus tard. Mais la concentration en ERO peut être augmentée significativement par des facteurs exogènes : exposition forte à la fumée de cigarette ou aux gaz d’échappement, consommation excessive d’alcool, stress, rayons UV, de nombreux médicaments, la sur-alimentation, certaine maladies génétiques, les nanoparticules...

Le corps n'a alors plus les moyens de se défendre efficacement face à cette déferlante de radicaux libres et son système de défense tend à être débordé avec l'âge. Les radicaux libres vont alors endommager les structures cellulaires, le fameux stress oxydant.

Quel est l’impact des radicaux libres sur le corps ?

Nous fabriquons donc tous les jours des radicaux libres qui nous sont néfastes ? Oui mais la nature est (toujours) bien faite car la présence des ERO est nécessaire à petite dose. Ils sont tout à fait bénéfiques, voire vitaux pour l’organisme : ils participent à la défense immunitaire du corps, à la destruction de certaines cellules cancéreuses et jouent un rôle important dans la communication entre les cellules.

Dans notre système immunitaire, les globules blancs ont ainsi la capacité de lancer des "attaques radicalaires" contre les virus et les bactéries ou pour détruire les cellules anormales ou malades, qui pourraient éventuellement conduire à la formation de cellules cancéreuses ou d'une tumeur. Les ERO sont donc une arme de défense radicale (si vous me permettez le jeu de mot) !

Comme pour tout le problème vient de leur excès : le stress oxydant devient une situation pathologique dès que le système de protection du corps est submergé par les ERO qui s'en prennent alors à toutes les molécules qui se trouvent sur leur passage sans distinction, y compris nos cellules.

Le stress oxydant est un facteur d'inflammation et de mutagénèse (apparition de mutations), mais il est aussi considéré comme l'une des principales causes de cancer et jouerait un rôle dans la maladie d'Alzheimer, comme dans plusieurs affections plus courantes telles que les maladies cardio-vasculaires, les accidents cérébro-vasculaires, les troubles articulaires (arthrite) ou les cataractes.

Les radicaux libres seraient également à l’origine du vieillissement prématuré de la peau, entrainant une dégradation des cellules : les radicaux libres s’en prennent en effet aux membranes des cellules en dégradant le collagène, élément essentiel impliqué dans l’apparition de la ride.

Comment se protéger des radicaux libres ?

Notre corps est normalement capable de très bien se défendre contre les radicaux libres grâce aux antioxydants. D'un point de vue chimique, un antioxydant est ce qu'on appelle un composé réducteur : il va donc pouvoir réagir avec un oxydant (radical libre) pour le neutraliser.

Le corps fabrique lui-même ses propres antioxydants et s'en procure grâce à l'alimentation : 

Antioxydants produits par notre organisme : des enzymes de type superoxyde dismutase, catalase, lactoperoxydase, glutathion peroxydase et peroxyrédoxine.

Antioxydants trouvés dans l'alimentation : l'acide ascorbique (vitamine C), les tocophérols (vitamines E) et les caroténoïdes inhibent les radicaux libres à l’intérieur de la cellule ou au niveau de la membrane cellulaire.

Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes est donc une source précieuse d’antioxydants. Dans le top des antioxydants les plus efficaces, on retrouve de petits fruits comme la canneberge et la fraise. Il y aussi l’orange, le poivron rouge, la mangue, la courge ou encore la carotte : voir notre article sur les meilleurs antioxydants dans l'alimentation.

Les antioxydants en cosmétique

De plus en plus, les marques de cosmétiques introduisent dans leurs crèmes, des actifs antiradicaux libres pour aider la peau à se protéger. On les retrouve principalement dans les produits solaires, les crèmes de soin préventives anti-âge et les cosmétiques anti-pollution.

Mais tous les antioxydants cosmétiques ne se valent pas car seule une part infime des molécules antioxydantes parvient à franchir la barrière cutanée. Comme pour tous les actifs cosmétiques, la bio-compatibilité des antioxydants naturels utilisés en cosmétique bio assure leur plus grande efficacité soin.

Les crèmes antioxydantes permettent de limiter incontestablement les dégâts des radicaux libres en assurant un rôle d’écran protecteur, mais cette protection n'est efficace que si les applications sont régulières (chaque jour) et utilisées de manière préventive.

Les actifs antiradicaux libres sont souvent extraits de plantes aquatiques telles que la criste marine, l'algue rouge Chondrus crispus ou les algues brunes de la famille des laminaires. C'est notamment le cas du bio-complexe marin antioxydant utilisé dans la nouvelle gamme Premiers signes de l'âge de la marque bio Patyka.

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Dans la boutique
En quelques mots

Depuis 2009, Ecocentric est la référence en ligne du green chic et trendy. 
De la cosmétique bio glamour à la mode éthique et chic, Ecocentric associe l'exceptionnel au durable et se fait le labo d'un nouveau chic éthique et responsable, le green est résolument tendance.
Be a part of it, be Ecocentric !