Les conservateurs compatibles avec la cosmétique bio ?

Les conservateurs compatibles avec la cosmétique bio ?

18 Août 2013
par Ecocentric
Beauté

5 Commentaires

Un sujet très controversé en cosmétologie, ce sont les conservateurs synthétiques, comme les parabens, qui sont strictement interdits en cosmétique bio.

Quelles sont les alternatives aux additifs synthétiques pour protéger nos produits cosmétiques naturels et éviter qu’ils ne se contaminent ? Eléments de réponse.

Commençons par définir un conservateur : « Substance d’origine naturelle ou synthétique incorporée aux cosmétiques dans le but d’éviter les altérations d’ordre chimique (oxydation) ou microbiologique ».

Un conservateur donne une durée de vie de 2 à 3 ans pour un cosmétique non ouvert, et de 6 à 12 mois pour un cosmétique ouvert. Il faut savoir que les produits cosmétiques sont d’excellents milieux de culture dû à la présence d’eau et d’extraits biologiques qui favorisent le développement microbien.

Selon vous, quelles sont les principales sources de contamination ?

  • Contamination par le personnel lors de la préparation du produit ;
  • L’eau qui peut être contaminée pendant la déminéralisation ;
  • Pendant le conditionnement ;
  • Pendant l’utilisation : par l’usager qui prélève le produit avec ses doigts, l’air, la poussière, la lumière et la température.

Ce qui a des conséquences désagréables à plusieurs niveaux :

  • Au niveau des caractéristiques organoleptiques : odeur désagréable, changement de couleur, apparition de granulations et produit qui devient trouble;
  • Au niveau des caractères physicochimiques : altération des matières premières, baisse de la viscosité et rupture des émulsions, formation de bulles de gaz ;
  • Au niveau de la peau : apparition de rougeurs et d’allergies.

Vous l’aurez compris, on ne peut pas se passer des conservateurs en cosmétique. Mais des conservateurs synthétiques, oui !

On distingue deux types de conservateurs : les antimicrobiens et les antioxydants.

CONSERVATEUR ANTIMICROBIEN

Les antimicrobiens sont utilisés pour protéger la phase aqueuse du produit et sont choisis selon plusieurs critères :

  • Être microbiostatique ou microbicide sans détruire la flore cutanée. En d’autres termes, microbiostatique signifie qui empêche la prolifération des germes présents mais ne détruit pas ceux déjà existants, et microbicide signifie qui détruit les germes présents. Il peut devenir antiseptique si son activité est plus grande ;
  • Être soluble dans l’eau à une concentration efficace ;
  • Être compatible avec les autres ingrédients ;
  • Être compatible avec le conditionnement car certains caoutchoucs naturels peuvent fixer les conservateurs ;
  • Développer un spectre d'efficacité aussi large que possible ;
  • Figurer sur la LISTE POSITIVE des conservateurs.

Les conservateurs antimicrobiens agissent au niveau des parois, des membranes et du métabolisme génétique des micro-organismes. Les principaux conservateurs synthétiques utilisés dans la cosmétique conventionnelle sont les parabens, le phénoxyéthanol ou le triclosan.

En cosmétique bio, les conservateurs utilisés sont ceux déjà existants dans la nature comme l’acide benzoïque, l’acide sorbique ou l’acide salycilique, et sont autorisés par les labels bio Soil Association, Natrue ou Cosmos.

CONSERVATEUR ANTIOXYDANT

Les antioxydants sont utilisés pour éviter l’altération due au phénomène d’oxydation, et empêchent la formation de radicaux libres. Ils ont pour rôle de protéger la phase huileuse car les radicaux libres ont pour cible les corps gras.

On appelle radical libre, une espèce chimique neutre ou chargée qui possède un électron célibataire. Les radicaux libres sont instables et ont tendance à rechercher un état plus stable en retrouvant un nombre pair d’électron.

Il existe deux types d’antioxydants pour lutter contre ce phénomène : ceux qui inhibent la production des radicaux libres, et ceux qui arrêtent leur réaction en chaîne.

Les antioxydants synthétiques utilisés en cosmétique conventionnelle sont les BHT (buthyl hydoxytoluène) et BHA (buthyl hydroxyanisole).

Alors que ceux incorporés dans les cosmétiques bio sont d’origine naturelle, tels que la Vitamine E que l’on retrouve dans les huiles de tournesol, d’olive, de germe de blé ou de soja, la Vitamine C, les polyphénols d’olivier et les flavonoïdes des plantes.

Il existe également des enzymes spécialisées qui décomposent les radicaux libres. La plus connue est l’enzyme superoxyde dismutase, très utilisée comme antioxydant mais aussi comme actif pour lutter contre le vieillissement cutané.

Source : supports de cours 2008-2009, Gohar Melkonian, Docteur en Pharmacie

Commentaires

  • Bonsoir,
    Je trouve on article est très intéressant et très clair pour les personnes qui n'y connaissent rien et qui veulent se renseigner !

    par ID_Cosmetiques - Dimanche 18 Août 13 à 22h17

  • Bonsoir

    Je cherche des conservateurs Bio pour la larve et le mucus d escargot HELIX ASPERSA merci de prendre la peine de repondre.

    par Tabti - Vendredi 10 Avril 15 à 21h11

  • Salut, je cherche un conservateur bio pour mon dentifrice bio, si vous pouvez m'aider.

    par Don Di¨¨gue - Vendredi 23 Septembre 16 à 12h55

  • bonjour pour les cosmetiques bio, quel conservateur non nocif est utilisé pour la longue durée de conservation que vous avez abordé?

    par lili - Mardi 10 Janvier 17 à 15h40

  • Bonjour je veux faire des crèmes nature à base d'huile d'argan vous pouvez me dire quel type de conservateur je peux utiliser

    par Nazha - Samedi 23 Décembre 17 à 16h46

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Dans la boutique
Mots clés
En quelques mots

Depuis 2009, Ecocentric est la référence en ligne du green chic et trendy. 
De la cosmétique bio glamour à la mode éthique et chic, Ecocentric associe l'exceptionnel au durable et se fait le labo d'un nouveau chic éthique et responsable, le green est résolument tendance.
Be a part of it, be Ecocentric !